Home Numéro Nadav Lapid – « Mon film est antinationaliste »

Nadav Lapid – « Mon film est antinationaliste »

6,90

numéro 128

date de sortie : 1er avril 2019

Catégorie :
Télécharger ce numéro

03 / Edito général
06 / J’ai pris un verre avec Noémie Merlant
08 / Chronique : Délit d’initié
10 / Chronique : Kaganski libre
12 / Interview extra : Saeed Al Batal et Ghiath Ayoub
14 / Interview extra : Juliette Pollet
16 / Club
18 / L’homme pressé

Littérature

20 / Edito livre
22 / L’interview : Yannick Haenel, La Solitude Caravage
28 / Reportage : Maggie O’Farrell et la near death experience
32 / Portrait : Maria Pourchet
36 / Critiques
48 / Poche
49 / Essai

Cinéma

50 / Edito ciné
52 / L’interview : Nadav Lapid, Synonymes
66 / Reportage : Transfuge a rencontré une partie de l’équipe du film de Claire Burger pour son film C’est ça l’amour
70 / Portrait : Alberto Fasulo
74 / Critiques

Scène

84 / Edito scène
86 / Portrait : Michel Fau
92 / Reportage : Anne Teresa De Keersmaeker, Les Six Concertos brandebourgeois
96 / L’interview : Emmanuel Demarcy-Mota
100 / Critiques

Art

112 / Edito art
114 / L’interview : Gerwald Rockenschaub chez Thaddaeus Ropac, à Londres
120 / Reportage : L’art du roman dans les expositions Survivre ne suffit pas, Frac Franche-Comté et Marcovaldo au Houloc
124 / Portrait : Naziha Mestaoui

130 / En route ! Va devant !

Le numéro du mois

  • Promo ! COUVERTURE N°142

    ANGELI PRELJOCAJ « Un artiste doit résister aux injonctions de l’époque »

    Télécharger ce numéro 6,90 5,90 Acheter
  • Télécharger ce numéro Sommaire du numéro

    Édito général

    L’époque est d’une tristesse absolue. Nous pouvons faire comme si, regarder ailleurs, l’heure est à la déploration. Pour une fois, une déploration justifiée. La mort est de nouveau maîtresse du jeu en cette fin d’année. Morts à l’hôpital, mort avec ce couvre-feu de notre liberté d’agir, mort de moins nous voir, mort d’un hussard noir […]

    Lire la suite

    Le métier de vérité

    Pour écrire sur Samuel Paty, j’ai repensé comme beaucoup de gens au Monsieur Germain d’Albert Camus. Cet instituteur qui inspira Le Premier Homme à qui Camus écrivait au lendemain de son Nobel dans une fameuse lettre : « Sans vous, sans cette main affectueuse au petit enfant pauvre que j’étais, sans votre enseignement, et sans votre exemple, rien de […]

    Lire la suite

    À la mesure de l’individu

    Qu’est-ce qu’un bon film politique ? À Transfuge, la question s’invite souvent dans les réunions de la rédaction, la question revient, elle insiste. D’abord, bien entendu, parce que c’est une question stimulante en soi. Ensuite parce que l’actualité – et cela de plus en plus instamment nous presse de la poser, le public paraissant aujourd’hui avide, ou […]

    Lire la suite