Home Numéro Angélica Liddell – « Je n’aime pas ce monde où les femmes ont cessé d’aimer les hommes »

Angélica Liddell – « Je n’aime pas ce monde où les femmes ont cessé d’aimer les hommes »

6,90

numéro 125

date de sortie : 1er janvier 2019

Catégorie :
Télécharger ce numéro

03 / News
03 / Edito général
06 / J’ai pris un verre avec Quentin Dolmaire
08 / Chronique : le nez dans le texte
10 / Interview extra : Stéphane Bouquet
12 / Interview extra : Valérie Nègre
14 / Interview extra : Jérôme Correas
16 / Interview extra : Aurélie Van Den Daele
18 / L’homme pressé
20 / En coulisse : Galin Stoev

Littérature

22 / Edito livre
24 / L’interview : Mike McCormack, D’os et de lumière
30 / Reportage : La fermeture de General Motors à Janesville, par Amy Goldstein
34 / Portrait : Bruno Gay
38 / Critiques : Transfuge vous choisit le meilleur de la rentrée d’hiver
48 / Poches

Cinéma

50 / Edito ciné
52 / L’interview : Ali Abbasi, Border
58 / Reportage : rencontre avec l’équipe d’Une jeunesse dorée
64 / Portrait : Ryusuke Hamaguchi
68 / Sélection des films du mois
76 / DVD

Scène

78 / Edito scène
80 / Reportage : Angélica Liddell, The Scarlet Letter. l’évènement anti-puritain
86 / L’interview : David Lescot, Portrait de Ludmilla en Nina Simone
90 / Portrait : Olivier Dubois
94 / Sélection des meilleurs spectacles du mois

Art

104 / Edito art
106 / L’interview : Jan Van Imschoot, Amore Dormiente, galerie Daniel Templon, Bruxelles
112 / Portrait : Daïchi Mori et Nieto, galerie Da-End
116 / Reportage : plongée à l’Aquarium de Paris dans l’univers de Maki Ohkojima
120 / Sélection Transfuge des meilleures expos du mois

130 / En route ! Va devant !

Le numéro du mois

  • JUSTINE LÉVY, DANS LE SECRET D’ANTONIN ARTAUD

    Télécharger ce numéro 6,90 Acheter
  • Télécharger ce numéro Sommaire du numéro

    Rentrée littéraire 2021: L’amour du risque

    Puisqu’il fut promis les « roaring twenties » à la fin de la pandémie, et que personne n’entend l’écho d’un rugissement, invoquons la chance en citant Fitzgerald. Dans Le dernier Nabab, il s’interrogeait : « pourquoi les romans français sont-ils si froids et si tristes au fond ? ».  Reconnaissons qu’il n’a pas entièrement tort, Francis. Il y a un fond […]

    Lire la suite

    Édito général

    Chez les Juifs, il y a cette histoire bien connue : « La question fut posée de savoir si R.Zeira était supérieur à Rabah, le fils de R.Mathena, ou si c’était le contraire. R.Zeira avait l’esprit vif, mais il était hésitant ; Rabah était lent, mais il savait conclure. La question reste ouverte. » La question reste ouverte : meilleure définition de l’intelligence.

    Lire la suite
    LIBRAIRIES