Numéro 158

Édito général

Si comme moi, vous éprouvez une certaine lassitude à entendre grogner, geindre une France morose et hargneuse ; si comme moi, vous préférez tourner le regard que de voir ces commentateurs, professionnels ou amateurs, en plein confusionnisme, (entre ceux qui se demandent si l’extrême droite est l’extrême droite, entre ceux qui assurent avoir vécu cinq […]

lire la suite

Dessine-moi un tatoo 

Elles ne se connaissaient pas mais leurs univers se répondent à la perfection : au Frac d’Amiens, Boryana Petkova et Katrin Ströbel explorent les possibles du dessin.   Sur le mur immaculé, deux silhouettes à moitié nues s’élancent. On ne saurait dire si elles tombent, si elles sautent ou si elles s’alanguissent dans l’espace, mais leur […]

lire la suite

Vous avez dit vieux jeu ? 

Une brève et ludique histoire des jeux de construction nous ramène en enfance à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine. De 4 à 104 ans !       Lorsqu’on connaît le chiffre astronomique du marché des jeux vidéo – près de 2,4 milliards d’euros pour la France sur un marché mondial avoisinant les 300 milliards de dollars, […]

lire la suite

Eclats d’un blanc surréel

L’Aberration bien tempérée d’Emmanuel Eggermont célèbrent l’art de la métamorphose, tout en restant fidèle à une histoire chromatique personnelle.  Le blanc ne se révèle que grâce au noir, et inversement. Dans Πόλις (Polis), Emmanuel Eggermont s’était positionné du côté du noir, avant d’explorer des rémanences lumineuses et colorées dans La Méthode des Phosphènes en 2019. Avancer aujourd’hui vers le blanc, […]

lire la suite

Expressionnisme clair-obscur 

Du grand ensemble au solo dépouillé, le Ballet national de Marseille danse trois pièces de Tânia Carvalho, où la Portugaise remue la condition humaine.  La première chose qui frappe ceux qui croisent Tânia Carvalho est son rire à répétition. Un rire qui vient de loin, presque exutoire, comme une chanteuse de Fado. La nouvelle vedette […]

lire la suite

Kantorow illumine la Grange

Le Printemps de la Grange met Alexandre Kantorow à l’honneur. Entouré de prestigieux orchestres, de Savoie et de Monaco, le jeune pianiste y développera sa puissance et sa virtuosité.  Le Printemps de la Grange, c’est le piano dans toute sa splendeur. Cette année, on passera de la grande à la petite forme, grâce notamment à […]

lire la suite

Il tartufo del arte

À Naples, avec la troupe permanente du teatro di Napoli, Jean Bellorini crée en italien certainement le meilleur Tartuffe de la saison. Pour sa première incursion chez Molière, il signe une œuvre baroque, drôle et fidèle dans son essence à la comédie originelle. Une réussite à voir en mai au TNP-Villeurbanne et aux Amandiers. Au Teatro Mercandante, à […]

lire la suite

Maillol en majesté

La rétrospective que le musée d’Orsay consacre au sculpteur Maillol décrit le cheminement de son esthétique en mettant l’accent sur sa peinture et d’autres aspects méconnus. Le comte Harry Kessler, le principal mécène d’Aristide Maillol, nous renseigne beaucoup sur cet artiste peu soucieux de documenter son travail. La source fondamentale que constitue le Journal du collectionneur allemand […]

lire la suite

Debora Waldman: « Il faut que l’œuvre vive en moi »

À la tête depuis 2020 de l’Orchestre d’Avignon-Provence, la cheffe dirige Don Pasquale de Gaetano Donizetti à l’Opéra de Dijon. Occasion de revenir avec Debora Waldman, à son approche de la musique. Vous dirigez pour la première fois Don Pasquale de Donizetti. Comment abordez-vous cet opera buffa considéré comme un sommet de l’œuvre de ce compositeur ? Quand j’aborde une œuvre, je […]

lire la suite

Nitram: Tasmaniaque

Inspiré d’un fait divers, Nitram de Justin Kurzel observe la dérive d’un jeune Australien psychotique. Avec Caleb Landry Jones, prix d’interprétation à Cannes. En salles mercredi 11 mai. Il n’a pas l’air méchant, Nitram, avec son look de Kurt Cobain grassouillet. Juste un peu barré, foldingue, vaguement ingérable, légèrement retardé, grand gosse immature de vingt ans, le […]

lire la suite

Les femmes, à la maison !

Au TGP, Pauline Sales convoque des figures féminines, des artistes qui, à travers leur créativité, rendent compte de l’évolution de la condition des femmes au cours des soixante-dix dernières années. Une fresque humaine intense. La Seconde Guerre mondiale vient de s’achever. Germaine, une photographe, ancienne résistante, souhaite laisser derrière elle ses souvenirs, vendre les derniers […]

lire la suite

Le numéro du mois

  • LES PASSAGERS DE LA NUIT révèle Mikhaël Hers

    Télécharger ce numéro 6,90 Acheter
  • Télécharger ce numéro Sommaire du numéro

    Édito général

    Si comme moi, vous éprouvez une certaine lassitude à entendre grogner, geindre une France morose et hargneuse ; si comme moi, vous préférez tourner le regard que de voir ces commentateurs, professionnels ou amateurs, en plein confusionnisme, (entre ceux qui se demandent si l’extrême droite est l’extrême droite, entre ceux qui assurent avoir vécu cinq […]

    Lire la suite
    MONTPELLIER JUNE