Numéro 126

Edito

En cette période de bêtise généralisée, de manichéisme assumé, de visions binaires de la société, paranoïaques et simplificatrices, un détour par l’humanisme semble vital. Un retour à ce beau rêve, qui irrigue mieux que nul autre la réalité, porté par Pétrarque ou Erasme, comme le décrit si bien ce livre de Francisco Rico, Le Rêve de […]

lire la suite

TROPPA GRAZIA

Lucia (Alba Rohrwacher) est géomètre et là, au milieu des champs italiens où elle prépare la construction d’un immense centre culturel et commercial, la Vierge lui apparaît, exigeant l’interruption du projet et l’édification d’une église. Une Vierge néanmoins pas tout à fait comme celle de la Bible, une figure plutôt symbolique du nouveau combat que […]

lire la suite

L’HOMME FIDÈLE

Pour son deuxième long-métrage, Louis Garrel investit avec loufoquerie le rôle d’Abel, cocu de service qui apprend, du jour au lendemain, que Marianne avec qui il vit est enceinte de son ami Paul, qu’ils vont se marier et qu’il a la chance de faire partie des invités. Une ellipse nous conduit dix ans plus tard […]

lire la suite

DOUBLES VIES

Olivier Assayas est un cinéaste sérieux. Une vertu que l’on goûte dans ces pages mais qui, hélas, s’est retournée contre lui dans ce Doubles Vies, où il s’aventure dans les eaux traîtresses (faire rire est une entreprise périlleuse) de la comédie. Sur la scène du petit théâtre des égos de l’édition parisienne, deux couples évoluent […]

lire la suite

L’amour à la normande

Belle gueule un peu rock, moulée sur celle de Morrissey à la période où celui-ci se prenait pour James Dean. Air un peu hagard, comme perdu dans une histoire qui le dépasse. Géraud, jeune réalisateur venu présenter son film, Ma vie avec James Dean, en Normandie, a quelque chose de ces chevaliers ingénus, Adonis candides, […]

lire la suite

Androgyne tonic

Par quel bout prendre un objet comme celui-ci ? Par quel fil doit-on le tirer pour que la bobine déroule ses trésors ? La cinéaste elle-même reconnaît dans l’entretien qu’elle nous a donné qu’il s’agit d’un film à facettes, une boule de cristal éblouissante dont les diverses lumières éclaireront des zones obscures pour chacun de […]

lire la suite

ULYSSE ET MONA

En manque d’inspiration amoureuse et artistique, Mona, étudiante aux Beaux-Arts, part à la recherche de l’artiste disparu qui lui sert de muse et dont l’éloignement la perturbe. A la recherche d’un sens à sa vie et donc d’Ulysse, qu’elle retrouve assez facilement dans son manoir. Puis s’enclenche un road trip avec ses petits désagréments. Le […]

lire la suite

FAHAVALO, MADAGASCAR 1947

C’est une histoire du XXe siècle. Avec ses crises et ses grands mouvements de fond mondiaux, en l’occurrence les décolonisations de l’après-guerre. Avec ses dates : 1947, des rebelles malgaches prennent les armes contre la domination coloniale, près de deux ans de lutte et de répression militaire. Avec ses personnages et ses noms, tel celui […]

lire la suite

LES ESTIVANTS

Le cinéma de Valeria Bruni Tedeschi ou les impasses de l’autofiction, ou une autodérision malhonnête. Comme de coutume, Bruni Tedeschi se met en scène en réalisatrice richissime. Comme d’habitude, la vie sentimentale de son personnage tourne au fiasco et les relations familiales cachent un gouffre d’ignominies refoulées. Larguée par son mec, incapable d’accoucher du scénario […]

lire la suite

SI BEALE STREET POUVAIT PARLER

Suite au succès de Moonlight, Barry Jenkins s’attaque au monument blues de James Baldwin avec une conviction de chaque plan qui force le respect. Jenkins filme l’amour entre Tish, dix-neuf ans et Fonny, vingt-deux ans comme un miracle. Un diamant éclatant que la société répressive WASP va tenter de ternir en faisant accuser Fonny du […]

lire la suite

TOUT CE QU’IL ME RESTE DE LA RÉVOLUTION

Le fond de l’air est à nouveau rouge et Tout ce qu’il me reste de la révolution s’en fait l’écho mais peine à apporter un renouveau formel. Attachant car sincère dans le fond, ce premier film reste gentiment dans les clous dans la forme. L’actrice-réalisatrice Judith Davis y joue Angèle, urbaniste à l’énergie frondeuse et […]

lire la suite

Le numéro du mois

  • Promo ! CLAUDE CHABROL ET SES ARTISTES

    CLAUDE CHABROL ET SES ACTRICES

    Télécharger ce numéro 6,90 5,90 Acheter
  • Télécharger ce numéro Sommaire du numéro

    Édito général

    Le monde étant officiellement devenu inhabitable, maladif, mortel, il faut trouver un lieu où l’on peut encore respirer. Les livres sont ces « bien essentiels », cet espace de liberté, où se mouvoir reste possible. Alors que l’on nous somme de rester chez nous, l’aspiration à être ailleurs n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui. Les livres sont ces piliers inébranlables là où le monde s’effondre ; […]

    Lire la suite
    TNS