Numéro 105

Et Moix, et Moix, et Moix

Récemment, Yann Moix était en couverture de deux magazines, Les Inrocks et Le Monde M. Sur la première, il tient une barre à mine, l’homme apparaît violent, prêt à vous casser la gueule telle une racaille. A moins que ce soit une canne à pêche mais je doute. Titraille : Le Dézingueur de la télé. […]

lire la suite

Harmonium

Un couple marié dans une banlieue japonaise, parents d’une petite fille, monsieur à son atelier, madame à la couture, classique. La famille, f i lmée d’abord dans son paisible quotidien, dégage une étrange impres sion d’effacement, un je-ne-sais quoi de presque éteint – jusque dans les teintes de leur intérieur, ternes, et leurs gestes, retenus. […]

lire la suite

Hedi, un vent de liberté

La Berlinale cru 2016 a pris Hedi , le premier long du Tunisien Mohamed Ben Attia, au sérieux : il a décroché deux prix. Ça tombe bien, c’est justement un film qui prend au sérieux son personnage-titre, Hedi, un de ces types qu’on serait enclin à négliger. Car Hedi est un raté ordinaire, végète à […]

lire la suite

Magie d’un smiley

A quoi rêvent les jeunes filles ? Les nuits de Mitsuha sont hantées par un garçon, Taki. Rien de moins banal pourtant. Car dans ses songe cette petite ado campagnarde échange son identité avec un garçon qu’elle n’a jamais vu, Taki, serveur à Tokyo. Effetmiroir : Taki le citadin rêve de son côté qu’il est […]

lire la suite

Le sel de la terre

Herzog est un cinéaste qui rêve éveillé, les yeux et la caméra grand ouverts. Mais le rêve chez Herzog est préfreudien. Il n’y a rien, dans Salt and Fire,  qui relèverait d’un code symbolique. Si ce film se voit comme un rêve, c’est d’abord parce qu’il baigne dans un bain léthargique, que l’état physiologique dominant […]

lire la suite

La littérature, pour une fois

La plus immédiate des nombreuses réjouissances de ce Neruda, c’est que le personnage-titre a du bide et une gueule pas très avenante. On dira que les nombreuses photos du plus célèbre des Chiliens attestent qu’il avait à peu près ce bide, à peu près cette gueule, mais le cinéma craint rarement de sacrifier la réalité […]

lire la suite

Du bon usage du christianisme

La veille du bac dont l’obtention lui est nécessaire pour s’envoler vers Cambridge où elle est admise, Magda est agressée sexuellement dans la rue. La voyant traumatisée et diminuée par son bras invalide, son père médecin demande à son copain chef de police de requérir l’indulgence d’un ponte de l’administration scolaire, en échange de quoi […]

lire la suite

À l’amour, à la mort

Une chapelle. Une cérémonie mortuaire. Une femme debout (la longue silhouette de héronmélancolique de Jeanne Balibar). Elle parle du défunt. Le mort, c’est Rey, son ex (joué, vivant, ou lorsqu’il réapparaîtra fantomatiquement, par un Mathieu Amalric qui réussit sans effets de manche une étonnante synthèse entre l’éternel ado, la virilité cuir-moto, et la fêlure mélancolique). […]

lire la suite

Une semaine et un jour

« Film de deuil », l’expression est devenue une tarte à la crème. Mais le défi demeure : comment filmer ce moment de temps suspendu, cette période d’apesanteur psychique et sociale, où, comme Eyal et sa femme, Vicky, dont le fils vient de mourir, on flotte entre le monde des vivants et des morts ? […]

lire la suite

Personal Shopper

Un bon fantôme est un fantôme vivant. Faux paradoxe, vérité de cinéma : le spectre n’a de sens qu’invoqué dans notre présent. Que s’il est vraiment, littéralement, un revenant. Maureen (Kristen Stewart, impeccable) vit de la vie tourbillonnante d’aujourd’hui : acheteuse de fringues pour une nantie despotique, elle saute de scooter en Eurostar, de boutique […]

lire la suite

L’Amère patrie

Wonderland ( Heimatland en version originale) fait partie de ces concepts originaux qui parviennent à émerger dans le panorama cinématographique actuel. Dans ce film « catastrophe » indépendant, une nouvelle génération de réalisateurs de Suisse alémanique et romande imaginent l’anéantissement imminent de leur pays, frappée par unetempête apocalyptique. Pour Michael Krummenacher et Jan Gassmann, les […]

lire la suite

Le numéro du mois

  • Promo !

    Yasmina Reza – rire malgré tout

    Télécharger ce numéro 6,90 5,90 Acheter
  • Télécharger ce numéro Sommaire du numéro

    Edito général

    Bernanos, écrivain sombre, avait cette phrase pénétrante eu égard à la période que nous traversons : « Savoir prendre sa joie dans la joie des autres, c’est le secret du bonheur ». La difficulté sinon l’impossibilité de voir les autres, nos amis, nos familles, nos collègues, nous prive de cette part de nous-mêmes, cette félicité […]

    Lire la suite

    Le jour où on a piétiné la culture

    Le référé-liberté pour la réouverture des lieux de culture est examiné ce lundi 21 décembre par le Conseil d’Etat : décision sous 48 heures.  S’il fallait préciser un « pic » de la déception du monde du spectacle vivant, ce serait le 15 décembre 2020. Le jour de réouverture qui s’est mué, en une décision autoritaire, en jour de […]

    Lire la suite