Rachel Rose, vidéaste sans limites

Lafayette Anticipations contourne le Coronavirus : on peut voir quelques images suggestives de leur nouvelle expo sur leur site. C'est l'occasion de découvrir Rachel Rose, grande figure de l'art vidéo contemporain...
Par Damien Aubel
le Mercredi 18 Mars 2020

roseElle n'a même pas 35 ans, mais la New-yorkaise Rachel Rose s'est déjà fait un joli nom au panthéon des artistes vidéo les plus réputés et les plus ambitieux du moment. Une belle expo à Lafayette Anticipations permet de s'aventurer dans les paysages mouvants, kaléidoscopes d'émotions, de sons et de textures qui, depuis 2013 et Sitting Feeding Sleeping, balisent la cartographie d'une oeuvre à la fois protéiforme et obsessionnelle.

On s'arrête un moment devant ses intrigantes sculptures biomorphes, conques aux galbes oniriques, mais ce sont les films de l'artiste qui se taillent la part du lion. Rachel Rose charrie motifs et techniques dans une coulée permanente, interrompue : nostalgie édénique et solitude de l'enfance (Lake Valley), condition animale et manipulations prométhéennes du vivant (Sitting Feeding Sleeping, qui passe d'un zoo à un labo de cryogénie), extase soul et perturbation des perceptions dans l'espace (l'extraordinaire Everything and More, qui mêle l'expérience d'un astronaute et la voix d'Aretha franklin dans un manège psychédélique de formes liquides)... Et les techniques mutent à l'unisson : animation dans Lake Valley, spectroscopie dans Everything and More... C'est l'aspect romantique, au sens le plus rigoureux du terme, de Rachel Rose : chez elle, tout est lié, pris dans un réseau de résonances et de correspondances. Et sans doute est-ce Wil-o-Wisp qui synthétise le mieux ce merveilleux foisonnement. Un court film, en costumes, mais sans rien de l'académisme policé et poli du genre historique (vibrations ondulatoires de la surface de l'image, jeux de réflexivité avec un écran dans l'écran, montage audacieux). Wil-o-Wisp, c'est l'Angleterre du XVIIe siècle, l'aube du capitalisme, mais surtout les derniers feux d'une conception animiste des rapports de l'homme au paysage. Une vision du monde où tout, animé et inanimé, végétal et humain, se fait écho, comme chez Rachel Rose...

Exposition Rachel Rose, Lafayette Anticipations, 

https://www.lafayetteanticipations.com/fr/exposition/rachel-ros

Retour | Haut de page | Imprimer cette page