Vertigineusement spleen

Ouvrant tout en corps et en poésie le festival Concordan(s)e, No More Spleen nous emmène dans un voyage sensible et stupéfiant, promesse d'une nouvelle édition riche en surprises
Par Pauline Gabinari


Création d'un binôme pérenne, No More Spleen est le fruit d'un travail entre Franck Micheletti, danseur chorégraphe, et Charles Robinson, écrivain. Partant de l'expérience singulière du vertige rotatoire, ils s'engagent à deux dans une traversée du corps où s'enlacent avec harmonie l'écriture et la danse. Des phalanges à l'oreille interne en passant par une rencontre avec Roland Barthes à cheval sur un rein, leur exploration du corps les amène à cette question: Comment se positionner dans l'espace ? Un rapport au lieu qui, dépassant le simple support de la pièce, se retrouve, tel un fil rouge, dans l'oeuvre des deux artistes. Franck Micheletti développe notamment, depuis plusieurs années, des projets où la danse, s'échappant des plateaux, devient l'objet de créations in situ. Du côté de l'auteur, c'est l'écriture qui sort des livres grâce à des lectures performances pour proposer une expérience originale de la littérature. Ce lien, loin d'être tenu, crée entre eux une complicité facilitant le développement de la parole pour le chorégraphe et de la danse chez l'écrivain. Un bel exemple de ce que peut permettre l'échange entre les arts.

No More Spleen création du festival Concordan(s)e du 24 février au 4 avril dans les lieux partenaires.www.concordanse.com

photo Delphine_Micheli

Retour | Haut de page | Imprimer cette page