DIAMANTINO

De Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt avec Carloto Cotta, Cleo Tavares, Anabela Moreira...
Par Antoine du Jeu

diamantinoDans ce conte satirique dopé à la pop culture, Cristiano Ronaldo est revu à la sauce des deux cinéastes. Soit Diamantino, personnage candide, vénéré par un public qu'il ne connaît pas et qu'on ne voit pas, reclus dans une bâtisse où ses deux harpies de soeurs le tyrannisent. Après avoir loupé le pénalty qui aurait pu conduire son équipe à la victoire, Diamantino décide de lever le pied du ballon et d'adopter un réfugié. L'intrigue loufoque n'empêche donc pas d'aborder les plus sérieux problèmes contemporains comme les propagandes d'extrême droite, la starification à outrance ou le drame des réfugiés. La beauté du film est de faire vivre la nostalgie du monde de l'enfance qui est ici moins un souvenir qu'une formidable espérance en un temps à venir. Diamantino accomplit l'idéal de la pop : nous ramener à un paradis perdu où tout irait bien dans le meilleur des mondes possibles. 

Retour | Haut de page | Imprimer cette page