Morale de la virgule

Remous littérature
Par Damien Aubel

                              remous

La ponctuation, c'est l'homme ! Points et virgules révèlent la sincérité d'un auteur. Démonstration avec deux romans très ponctués de la rentrée : Naissance de Yann Moix et Ormuz de Jean Rolin.  

Ecoutons la bonne dame de Nohant mettre les points sur les i : « La ponctuation est encore plus l'homme que le style » (George Sand). Tout cet attirail quasi cabalistique de signes microscopiques , ce semis de points, ces tortillons de virgules, ne seraient pas seulement l'apanage de philologues chenus à la vue basse, prêts à s'écharper dans des querelles byzantines sur le placement de tel accent sur un manuscrit poussiéreux ? C'est un petit essai, intelligent en diable, qui nous a mis la puce (tiens, une autre ponctuation...) à l'oreille : dans À coups de points, Peter Szendy fait naître du modeste point toute une constellation d'enjeux existentiels et métaphysiques sous la houlette de Heidegger et Lacan, Nietzsche et Tristram Shandy. Les mouchetures insignifiantes scandant la phrase que vous êtes en train de lire, en ce moment même, ne sont pas de simples instruments de régulation grammaticale ou prosodique ; au contraire, elles touchent intimement au sujet traçant ces lignes. Elles peuvent même le dévoiler, conformément à l'intuition de George Sand, révéler, dans la dentelle ajourée qu'elles dessinent à la surface de la page, un visage. 

[...]

EXTRAIT... ACHETER CE NUMÉRO

Retour | Haut de page | Imprimer cette page | Envoyer à un ami
 
Abonnez-vous au Club Transfuge !