Ce fou d'Artaud

Antonin Artaud, le sublime aliéné du xxe siècle ? Alors que paraît Artaud et l'Asile, un document passionnant sur l'expérience médicale de l'auteur d'Héliogabale et du Théâtre et son double, retour sur une oeuvre démesurée, habitée par la douleur. Artaud,
Par Dossier coordonné par Vincent Jaury et Oriane Jeancourt Galignani

artaudLa maladie psychiatrique d'Artaud l'a fait souffrir toute sa vie. Mais dans quelle mesure cette folie n'est-elle pas aussi celle d'une société dépassée par ce somptueux aliéné ? Réponse après lecture de l'extraordinaire Artaud et l'Asile de Danchin et Roumieux.
par Yannick Haenel

Artaud, le corps souffrant, se rêvait libéré de toutes ses attaches, corps léger, homme nu. Comme un de ses contemporains, Bernanos, l'autre écrivain de la douleur. Parallèle entre deux hommes. 
par Fabrice Hadjadj

Patrick Deville, qui évoque Antonin Artaud au Mexique dans le très beau Viva, Prix du meilleur roman français de la rentrée pour Transfuge, nous livre son expérience de lecteur et de fou du grand Mômo.
propos recueillis par Damien Aubel

Entre Artaud et le cinéma, l'idylle a tourné court. Mais l'aventure a été excitante...
par Damien Aubel



[...]

EXTRAIT... ACHETER CE NUMÉRO


Retour | Haut de page | Imprimer cette page | Envoyer à un ami