Thomas Bernhard

Par Anonyme

Bonne nouvelle: Gallimard consacre un volume "Quarto" a Thomas Bernhard. Pour rendre hommage à sa prose acide et nécéssaire, nous commençons par tirer le portrait de l'enfant terrible des lettres autrichiennes. Un entretien avec une spécialiste nous permet ensuite de balayer quelques-unes de ses hantises familières, du poids de l'histoire aux crises de la conscience. Autre point d'encrage, les filiations littéraires, que nous sommes allés chercher du côté de Dostoïevski, Nietzsche et Beckett. Enfin, le metteur en scène Hans Peter Cloos évoque son rapport à l'oeuvre théâtrale du Maître, formidable terrain d'expérimentation scénique. un tour d'horizon contrasté pour unr oeuvre d'une noirceur absolue.





- Portrait d'un fou furieux



- Réflexion autour de l'oeuvre de Thomas Bernhard



- La certitude des fous: Thomas Bernhard, arrière petit-fils de Dostoïevski et de Nietzsche



- Bernhard, le théatre et Hans Peter Cloos





ces articles ne sont pas diponibles en ligne

Retour | Haut de page | Imprimer cette page | Envoyer à un ami
 
Abonnez-vous au Club Transfuge !