Philippe Garrel

Cinéaste de l'intime
Par Anonyme

Enfant de la Nouvelle Vague, de Godard et de mai 68, le réalisateur possède un univers singulier, qu'il sublime par le noir et blanc, et dans lequel il laisse peu de place aux dialogues. Ses fictions autobiographiques sont traversées par des thèmes comme l'art, l'amour - la rupture et la perte -, le suicide, le mal de vivre, l'errance, la famille. Pour la sortie de son film La Frontière de l'aube, Transfuge revient sur son oeuvre.



- Un Garrel et demi, par François bégaudeau



- 40 ans de cinéma intimiste, par François Bégaudeau et Vincent Malausa



-
Il n'y a pas de cinéma intime, parFrançois Bégaudeau



-
Garrel, inactuel ?, Par Jean-Sébastien Chauvin



-
Ce qu'ils en disent.





Le dossier n'est pas disponible en ligne.

Retour | Haut de page | Imprimer cette page
 
Abonnez-vous au Club Transfuge !