Les écrivains américains face à la guerre

D'Hemingway à Kevin Powers, comment la littérature US voit l'Amérique au combat
Par Dossier coordonné par Vincent Jaury et Oriane Jeancourt Galignani
IMAGE DOSSIERN67          Les Etats-Unis ont toujours vécu à l'ombre de la guerre. Hier la Corée ou le Vietnam, maintenant l'Irak et l'Afghanistan. Et les écrivains américains ont toujours tenté de répondre à un formidable défi esthétique : représenter les conflits sur lesquels flotte la bannière étoilée. Aujourd'hui encore, dans la grande tradition de Crane, d'Hemingway ou de Dos Passos, de jeunes romanciers se prêtent au jeu. Ben Fountain, Kevin Powers et Stephen Dau dépeignent ces affrontements du XXIesiècle, au Moyen-Orient, entre domination des images, fin de l'héroïsme et fascination d'une société pour la violence. Mais loin du réalisme qui jusque-là soutenait majoritairement les romans de guerre américains, ils livrent leurs visions poétiques ou grotesques, de cette actualité devenue, déjà, Histoire.

EXTRAIT... ACHETER CE NUMÉRO

Retour | Haut de page | Imprimer cette page | Envoyer à un ami