Paris 13 novembre 2015

Pour ces innocents
Par Vincent Jaury

image edito Je n'ajouterai pas de commentaire aux milliers, aux millions de commentaires qu'on lit depuis vendredi. Des beaux, des bêtes, des intelligents, des émouvants. Dans nos pages mêmes, gentiment, des écrivains et des cinéastes ont accepté malgré leur chagrin d'écrire des textes sur ce vendredi noir, ce vendredi 13 novembre qui a fait à ce jour cent vingt-neuf morts. Je les en remercie.

Transfuge est ce Paris qui a été touché. Nous sommes ce Paris cosmopolite qui a été touché. Nombre de personnes qui travaillent avec nous habitent les quartiers meurtris, le 10e et le 11e. Je ne donnerai pas leurs noms, car il faut vivre caché aujourd'hui. Ni ceux de mes amis, nombreux, qui y résident. Ça aurait pu être eux, ça aurait pu être moi.

 QUELLE TRISTESSE

 Juste un souvenir : au Carillon, il y a quelques années, nous fêtions l'anniversaire d'une amie. J'avais rencontré un garçon d'une trentaine d'années avec qui j'avais longuement discuté. Il collectionnait les numéros un de revues. Fier, il me confia qu'il avait à ce titre le tout premier numéro de Transfuge. Vendredi 13 novembre, j'ai tout de suite pensé à ce doux dingue, personnage paumé trufaldien, quand j'ai entendu qu'il y avait une fusillade là-bas. Au-delà des marqueurs sociologiques faciles – bobos, hipsters –, ces terroristes ont tué des innocents, des naïfs pourrait-on dire, des naïfs comme nous tous si fragiles, si vulnérables, face à ces brutes, face à ces porcs.

Ces innocents, voici leurs noms, ils n'y sont pas tous, que les absents nous le pardonnent. Mais c'est à l'ensemble des victimes que nous dédions ce numéro et à leurs familles. Et à Guillaume B. Decherf, qui a tenu chronique ici il y a quelques années à propos de la bande dessinée, un très gentil garçon. Assassiné au Bataclan.

 

Marion Jouanneau, Maxime Bouffard, Renaud Le Guen, Djamila Houd, Cédric Mauduit, Olivier Hauducoeur, Valentin Ribet, Fabrice Dubois, Victor Munoz, Quentin Boulanger, Éric Thomé, Madeleine Sadin, Thomas Ayad, Élodie Breuil, Claire Camax, Nicolas Classeau, Guillaume B. Decherf, Alban Denuit, Elsa Veronique Deplace San Martin, Vincent Detoc, Romain Dunet, Mathias Dymarski, Grégory Fosse, Christophe Foultier, Suzon Garrigues, Matthieu Giroud, Juan Alberto Gonzalez Garrido, Mathieu Hoche, Pierre Innocenti, Nathalie Jardin, Marie Lausch, Yannick Minvielle, Marie Mosser, Quentin Mourier, Hélène Muyal, David Perchirin, Aurélie de Peretti, Manu Perez, François-Xavier Prévost, Armelle Pumir Anticevic, Thibault Rousse Lacordaire, Lola Salines, Patricia San Martin, Hugo Sarrade, Maud Serrault, Valeria Solesin, Fabien Stech, Chloé Boissinot, Asta Diakité, Raphael Hilz, Amine Ibnolmobarak, Charlotte Meaud, Émilie Meaud, Justine Moulin, Anna Pétard-Lieffrig, Marion Pétard-Lieffrig, Sébastien Proisy, Kheireddine Sahbi, Stella Verry, Ciprian Calciu, Lacramioara Pop, Romain Didier, Thierry Hardouin, Véronique Geoffroy de Bourgies, Michelle Gil Jaimes, Hyacinthe Koma, Guillaume Le Dramp, Lamia Mondeguer, Halima Saâdi, Houda Saâdi, Ariane Theiller, Cédric Gomet, Estelle Rouat, Cécile Misse, Stéphane Albertini...

 

 Un jour, bientôt, le plus tôt possible, l'amour redeviendra notre priorité. 

Retour | Haut de page | Imprimer cette page | Envoyer à un ami
 
Abonnez-vous au Club Transfuge !