LE SERPENT AUX MILLE COUPURES

De Eric Valette, avec Tomer Sisley, Terence Yin, Pascal Greggory...
Par Nathalie Dassa

serpentEric Valette revient en grande forme avec l'adaptation d'un roman de DOA, lui-même en charge du scénario. Six ans après La Proie , le réalisateur d'Une Affaire d'État  et des séries comme Braquo  et Crossing Lines , livre un polar noir mêlant thriller coréen et western. Le récit transforme en théâtre sanglant une bourgade du sud-ouest de la France. Un motard (Tomer Sisley), dont on ne sait rien, dézingue trois trafiquants de drogue et se réfugie dans une ferme, prenant en otage une famille, victime de racisme par son voisinage. Se croisent alors des locaux violents, des mafieux italiens et surtout un tueur à gages implacable (Terence Yin), missionné par les barons colombiens, pour tuer cet homme. Parallèlement, le lieutenant colonel de la gendarmerie tente de mener l'enquête car l'individu a déclenché une vague de violence qui ne préserve personne. Hormis un dénouement trop rapide, Eric Valette signe sans doute son meilleur film.La musique atmosphérique, la lumière et la photo intensifient cette guérilla saupoudrée d'humour noir.

Retour | Haut de page | Imprimer cette page | Envoyer à un ami