Famille, je vous filme

Avec Pauline s'arrache, premier film en forme de documentaire, Émilie Brisavoine pose un regard original sur l'émancipation de sa demi-soeur
Par Ilan Malka

pauline s'arracheDurant quatre ans, Émilie Brisavoine a filmé ses proches dans leur vie quotidienne. On suit ici le parcours de sa demi-soeur Pauline, à partir de ses quinze ans. Au travers de séquences prises sur le vif, filmées à l'improviste, on l'accompagne dans sa découverte de l'amour, ses relations complexes avec sa mère Meaud et son beau-père Fred, qui aime se travestir et se déguiser en Marylin.

Il faut commencer par s'adapter à la respiration particulière de ce home movie  familial, car on peut redouter le documentaire youtubesque bricolé et convenu. Le sentiment au départ est paradoxalement celui d'un manque de spontanéité. Les personnages les plus présents à l'écran, comme cette adolescente très extravertie et son beaupère excentrique, ont des tempéraments d'acteurs. Leur dimension de « showmen  » peut jurer par moments avec l'intention affichée de montrer au naturel et sans artifices la vie d'une famille.

La mise en scène est pleine d'une énergie instinctive, rafraîchissante, mais encore peu maîtrisée. Elle emprunte dans ses intertitres à l'imagerie du conte, elle tend parfois vers la psychanalyse filmée, le reportage façon Strip-tease  ou encore la simple chronique adolescente, et donne l'impression de peiner à choisir une vraie direction.

[...]

EXTRAIT... ACHETER CE NUMÉRO

Retour | Haut de page | Imprimer cette page